Search
  • L'équipe onoff

Comment le numérique bouleverse nos vies : téléphonie cloud, néo-banques ou encore legaltech.

1. Numérique : des révolutions d’usage


Quand on part en vacances de nos jours, on se demande si on ira en voiture, en train, en avion, ou… en co-voiturage. Si partager son véhicule est passé dans les moeurs c’est grâce au numérique et à la plateforme d’une de nos licornes françaises : Blablacar.

Il faut dire que 89 % des ménages français avaient accès à Internet (selon fr.statista.com, chiffres pour 2018) et qu’en 2019, 77% disposent d’un smartphone (selon le baromètre du numérique). De nouveaux services se sont développés autour de ces technologies numériques, tels que la téléphonie dans le cloud, les banques en ligne, de nouvelles plateformes pour les assurances ou les services à la personne. Pour les consommateurs, cette numérisation a permis de proposer des offres à moindres coûts et plus faciles à utiliser.


Les 3 grands avantages liés au passage dans le cloud


1. Moins cher grâce au numérique


Grâce à la numérisation des services et la mutualisation des ressources, de nombreuses entreprises innovantes parviennent à proposer des solutions moins coûteuses aux consommateurs. Ainsi des plateformes d’e-commerce font des économies sur leur présence physique et peuvent consacrer leurs investissements au stockage, à la livraison et au maintien de leur site. De la même manière, en s’exportant dans le cloud, la téléphonie peut proposer des tarifs plus avantageux. Ou les néo-banques peuvent réduire un certain nombre de coûts habituellement associés à la gestion des comptes.


2. Le numérique : plus facile à utiliser


Ces nouveaux services numériques, libérés de la gestion des officines physiques, peuvent se concentrer sur l’expérience utilisateur et proposer des services conçus pour être simples à utiliser. Ainsi les licornes françaises du numériques comme Doctolib s’appliquent à faciliter la prise de rendez-vous chez les médecins grâce à une interface en ligne simple d’usage. Une téléphonie basée dans le cloud permet par exemple de se créer un numéro de téléphone en quelques minutes, sans attendre de recevoir une nouvelle carte SIM dans sa boîte aux lettres.


3. Plus rapide grâce au numérique


À la simplicité des usages s’ajoute l’avantage de la rapidité. Des films en streaming en passant par les formations en ligne, ou la création d’un numéro de portable dans le cloud via une application, l’accès rapide au contenu ou au service explique le succès de cette révolution digitale.


La place du numérique révélée par la crise


Le numérique s’est plus que jamais imposé dans nos vies avec la pandémie du coronavirus et le confinement. Ainsi, l’association France Digitale qui réunit les principaux acteurs numériques français, rappelle que “le numérique a permis pendant la crise à 2,2 millions d’élèves de continuer à s’éduquer, à 7.4 millions de français à télétravailler, à 1,41 millions de patients d’avoir recours à la téléconsultation…” Si l’impact du numérique est fort, la marge de progression est encore bien réelle pour mieux utiliser les services en cloud et y accéder depuis n’importe où.


Des services dans le cloud pas encore assez développés


Si les notions de transformation numérique et transition digitale sont si présentes dans de nombreuses entreprises, c’est que beaucoup de secteurs restent encore à faire évoluer. Ici encore, France Digitale souligne les manques que la crise a pu révéler tant au niveau des pouvoirs publiques - “tandis que le Quai d’Orsay découvrait le télétravail pour la première fois de sa vénérable Histoire, les Hôpitaux publics se sont retrouvés démunis face aux cyberattaques et l’Education Nationale n’a pas su organiser la continuité pédagogique “en ligne” pour des milliers d’écoliers défavorisés” - qu’au niveau des entreprises du CAC 40 qui “ont découvert la vétusté de leurs infrastructures de cloud et leur incapacité à télétravailler”, mais aussi des petites entreprises comme ces “milliers de petits commerces [qui] n’ont pas pu poursuivre leur activité en ligne, faute de moyens de paiements digitaux ou de sites internet”.

Quels sont les nouveaux secteurs de nos vies que le numérique s’apprête à bouleverser et quelles sont les opportunités à saisir ? Petit tour d’horizon.


2. Les nouveaux services numériques qui changent la vie, de la téléphonie cloud aux assurances


Voici 6 nouveaux secteurs qui sont réinventés par le numérique, comme le montre l’arrivée de nouveaux acteurs qui parviennent à attirer les investissements.


Après les banques en ligne, les néo-banques


Désormais entrées dans le paysage, les banques en ligne - comme Boursorama qui a franchi le cap des 2 millions de clients - ont su attirer en simplifiant un certain nombre de démarches et en réduisant une partie des coûts. Aujourd’hui de nouveaux acteurs entrent en jeu avec les néo-banques. Ces dernières - Orange Bank, Hello Bank, Nickel ou N26 - se revendiquent “mobiles only”, c’est-à-dire uniquement accessibles depuis un smartphone. Si ces néo-banques n’ont pas encore la confiance des Français (58% des Français interrogés disent ne pas avoir confiance, selon une étude du cabinet Happydemics), ils sont 43% à déclarer que la crise du Covid a eu un impact sur l’intention de changer de banque pour une néo-banque.

Certaines proposent des services particuliers pour les entrepreneurs comme une offre de cashback pour N26. D’autres comme Qonto communique surtout sur la rapidité et la transparence de leurs offres, en mettant l'accent sur des tarifs clairs et transparents, alliés à un service client ultra-réactif. En bonne place pour figurer parmi les futures licornes françaises, Qonto a levé 104 millions d’euros en 2019.


La téléphonie cloud


Obtenir un numéro de portable peut désormais se faire également sans passer par une carte SIM. Avec une application comme Onoff et ses cloud numbers, il est possible de se créer un second numéro en quelques clics. On peut également transférer son numéro français dans le cloud et ainsi y accéder depuis n’importe quel téléphone, simplement grâce à l’application. Ce service est également utile pour les entreprises qui peuvent attribuer un numéro de portable professionnel à leurs salariés simplement grâce à une plateforme en ligne et l’application Onoff. Pour la téléphonie aussi, le numérique permet de gagner du temps et de l’argent. Signe que les nouveaux services de téléphonie dans le cloud font partie des innovations d’avenir, Onoff et ses Cloud Numbers attirent les investisseurs. La pépite française lancée par Taïg Khris a levé 20 millions d’euros.


Les assurances en ligne


Parmi les nouvelles licornes françaises, Alan a émergé sur le marché des assurances avec une présence 100% digitale. L’assurance nouvelle génération propose de nouveaux outils de prévention pour faire le bon check-up au bon moment, et permet d’accéder très rapidement à des médecins grâce à la vidéo. Et pour s’y repérer plus facilement dans le modèle complexe de la santé, des outils permettent aux utilisateurs de trouver des médecins, savoir quand ils sont disponibles, connaître le coût et le niveau de remboursement. Si désormais l’entreprise s’adresse aussi aux particuliers, elle a lancé son activité avec l’assurance santé pour les entreprises. Inscription très rapide en ligne, l’assurance propose des offres de couverture santé à bas prix (à partir de 55 euros par mois pour un adulte et 40 euros pour un enfant). En France, Alan a pu recruter près de 60 nouveaux collaborateurs et lever 50 millions d'euros.

Dans le domaine de l’immobilier, c’est un acteur comme Luko qui vient bousculer les habitudes avec une assurance habitation 100% digitale. Ici, le numérique est mis au service de la transparence. Chez Luko, 30 % des primes financent les frais de fonctionnement, les 70 % restants sont mutualisés et servent à rembourser les sinistres. Et s'il reste de l'argent n'ayant pas servi aux indemnisations en fin d'exercice, la jeune assurance le reverse aux associations choisies par les assurés. Luko a annoncé une levée de fonds de 20 millions d'euros en 2019. Face à ces deux acteurs français prometteurs, des concurrents américains comme Oscar (soutenu par Alphabet, maison-mère de Google) ou Lemonade, (qui annonçait sa future entrée en bourse) prouvent le dynamisme et les opportunités du secteur.


La vie quotidienne, version cloud


Avec l’aide du cloud, de nombreux pans de notre vie se simplifient et deviennent meilleur marché.


1. Co-propriété dans le cloud


La gestion de la co-propriété est disruptée par des acteurs comme Cotoit.fr, une plateforme collaborative permettant aux propriétaires, bailleurs non-occupants et locataires d’assurer la gestion administrative de leur immeuble, via des services à la carte. Ou Bellman qui promet aux copropriétaires le suivi des dossiers « en temps réel » (appels d'offres, déclarations, devis en cours…) et l'accès à une comptabilité simplifiée.


2. Testaments et obsèques numériques


Rédiger son testament peut également se faire dans le cloud. Testamento permet à chacun de générer son testament olographe (à la main) de manière simple, rapide et de l’acter officiellement en ligne. La startup propose également d’effectuer un inventaire de ses biens et d’officialiser ses dernières volontés auprès du FCDDV (Fichier Central Des Dernières Volontés) dans le cloud. Elle vient challenger une offre traditionnelle de succession peu lisible en proposant d’accompagner ses clients dans la rédaction du testament. L’ensemble du parcours utilisateur se fait par email, puis sur la plateforme avec l’accès à des vidéos pédagogiques.

Et si on gérait les obsèques au calme, chez soi, depuis son ordinateur ? AdVitam est, elle, une société de pompes funèbres habilitée qui permet l’organisation d’obsèques à distance à des prix abordables. Suite à un décès, le fondateur a réalisé la charge des démarches et les coûts engendrés par la perte d’un proche, qui viennent s’ajouter à la douleur de la perte. Il a imaginé un service en ligne qui prenne en charge, outre le déroulement de la cérémonie, la clôture des comptes du défunt, y compris sur les réseaux sociaux, dans le cadre d’une démarche écoresponsable avec une réduction des courriers papiers, des propositions de cercueils en carton et des plantations d’arbres du souvenir. La start-up présente des tarifs bien inférieurs aux prix de marché. Elle met aussi en avant différentes aides, souvent méconnues, dont la famille peut bénéficier. Sa récente levée de fonds d'1,8 million d’euros fait d'elle un acteur important et à bas prix sur ce marché.


3. Services numériques pour personnes âgées


Même les seniors ont droit à l’aide du numérique pour améliorer leur quotidien et aider leurs proches. SeniorAdom propose une solution de détection des chutes et de malaises pour les personnes âgées. Comment ? Grâce à un boîtier intelligent, connecté sans fil à des capteurs installés dans la maison, et capable, via un algorithme, de repérer les mouvements inhabituels de l’habitant, afin de prévenir les proches à distance.

Toujours pour accompagner les aidants, la startup Prev&Care ambitionne d’améliorer le quotidien des familles en termes de gestion du temps et du stress. Pour cela, elle a développé une plateforme d’assistance et de conseil aux familles. Des experts médico-sociaux et familiaux prennent en charge, par téléphone ou en physique, toutes les questions relatives à la fragilité d’un proche, et orientent si besoin les familles vers des partenaires (maisons de retraite, médecins…).


4. Les démarches légales en ligne


S’il y a bien un secteur qui ne bénéficie pas encore suffisamment du numérique, c’est bien le juridique. Pourtant de nombreuses démarches sont répétitives et, avec les signatures électroniques sécurisées ou la protection des comptes clients, on peut désormais passer de nombreux services dans le cloud. Legalstart a imaginé un guichet unique en ligne pour toutes les problématiques juridiques et administratives des entrepreneurs. La startup propose de gérer en ligne la création d’une société, le dépôt protection de sa marque, la modification des statuts, les recouvrements à l’amiable, les mentions légales ou les contrats de travail. Avec ces démarches automatisées, Legalstart veut permettre à l’entrepreneur de tout gérer tout seul.


5. Les écoles du cloud


Le confinement a jeté un grand coup de projecteur sur les cours en ligne. Parmi les belles startups du secteur, on peut citer Schoolmouv, numéro 1 du soutien scolaire en ligne. Schoolmouv propose des cours en vidéo présentés par des comédiens. Le ton est familier, proche des jeunes, mais tous les contenus sont créés par des professeurs de l'Éducation nationale. Le site propose également des fiches pour faciliter les révisions, ainsi que des exercices et des quiz. Il couvre neuf matières du collège et du lycée : histoire, géographie, mathématiques, physique-chimie, sciences, SVT, SES, philosophie et français.



29 views

©2019 by Le Blog de l'application Onoff. La startup qui révolutionne le monde des télécoms.