Search
  • L'équipe onoff

6 anecdotes sur le Festival de Cannes et les smartphones


Ça y est ! Le Festival de Cannes est de retour ! L’un des plus grands rendez-vous du cinéma - qui n’a quasiment jamais connu d’interruption - n’avait pas résisté au Covid. C’est donc avec encore plus de plaisir qu’on le retrouve. Chez Onoff, nous avons eu envie de fêter ça. Alors pour l’occasion, nous nous sommes demandé quelles étaient les relations entre le Festival et… le smartphone. L’occasion de revenir sur 6 anecdotes amusantes ou insolites.



1. Le conférencier est un smartphone !


À côté des projections de film, de la montée des marches et de la soirée de clôture, Cannes c’est aussi beaucoup de conférences de presse durant lesquelles les vedettes présentent leur dernier film. Mais en 2018, surprise ! Les journalistes ne font pas face à une personne en chair et en os, mais à un smartphone… En effet, le cinéaste mythique de la Nouvelle Vague, Jean-Luc Godard, 87 ans, assure la promotion de son dernier film à distance, en visioconférence sur un smartphone. Les journalistes font la queue devant le petit écran pour lui poser leur question. Une première qui colle bien à l’image de ce réalisateur iconoclaste.



2. La fausse star et le smartphone


Comment devenir une star à Cannes ? Facile : prenez deux-trois copains un peu baraqués habillés en costard, mettez une tenue audacieuse avec des lunettes de soleil, et demandez à un quatrième pote de crier votre nom en vous filmant au smartphone ! C’est comme ça qu’en 2019, un collectif de Youtubers, Smile, fait le buzz en créant une fausse star.


Les influenceurs avaient été embauchés par Instagram pour suivre le Festival. Résultat : un canular réussi avec une fausse star. Les gens dans la rue se sont mis à la suivre et à vouloir la photographier. France 3 révèle les coulisses de la blague sur son compte. Et tous montrent que l’on peut devenir une star à Cannes, au moins l’espace de quelques minutes.



3. Le photographe au smartphone


350 photographes sont accrédités pour couvrir le Festival de Cannes ! Alors, pour se démarquer - et bien qu’il couvre le festival depuis plusieurs années, notamment pour la célèbre agence de presse AFP - Valéry Hache décide de changer de méthode. Il troque son appareil photo pour un smartphone avec pour ambition de capturer l’envers du décor.


L’avantage du smartphone pour un photographe ? “[...]on n’a pas l’œil collé sur le viseur, on n’agresse pas son sujet en braquant sur lui un énorme reflex, on a l’air innocent et décontracté” explique Valéry Hache. Résultat : de magnifiques clichés sur la face B du festival. Groupies, femmes de ménage, séances photo au milieu de la plage : autant d’instants volés qui nous plongent dans l’ambiance du Festival.


Mais l’exercice a ses limites. “Lors d’un « photo call » à l’extérieur avec une vedette mondiale comme Jane Fonda ou une grande actrice qui se livre rarement aux objectifs comme Catherine Deneuve, on est au milieu de deux cents photographes pour seulement quelques minutes de pose. Il n’est pas question de se mettre à jouer avec son téléphone.” explique le photographe à l’AFP dans un article où il est à l’honneur.



4. Les selfies interdits !


La véritable star qui s’est imposée sur le festival est sans conteste...le selfie ! L’explosion des smartphones et des réseaux sociaux - où les vedettes se doivent d’être présentes - a promu le selfie au rang d’incontournable. Au point d’envahir la montée des marches.


Alors ni une ni deux, en 2018, Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, annonce l’interdiction des selfies sur le tapis rouge ! Des affiches “No Selfies” sont placardées à l’arrivée des artistes et une brigade anti-selfie est déployée. Mais la tâche est dure tant l’interdiction n’est pas respectée…


Depuis, une dérogation pour les stars a été évoquée, mais les “bonnes pratiques” envoyées aux participants du Festival mentionnent toujours, qu’en plus du dresscode exigé, on ne doit pas faire de selfies sur les marches !



5. Protéger son 07 quand on est un star


Pas facile de protéger sa vie privée quand on est une star, toujours sous le feu des projecteurs. Comment préserver - un peu - sa vie personnelle et la différencier de sa vie professionnelle ? Avec Onoff bien sûr ! Avoir un numéro de portable pro, réservé aux relations business, et un numéro de portable perso, que l’on ne partage qu’avec sa proche tribu, c’est possible grâce à l’application Onoff. Plus besoin d’avoir peur de partager son 07. Comme Monsieur Tout-le-Monde, les stars aussi ont droit à la déconnexion !



6. Taïg Khris a monté les marches !


Dernière anecdote spéciale Cannes - mais sans smartphone ou presque. Taïg Khris, le fondateur d’Onoff, a déjà eu mille vies. Serial entrepreneur, il a été champion des sports extrêmes, restaurateur, magicien, animateur TV... Un tel touche-à-tout ne pouvait pas éviter le cinéma !


Taïg Khris a donc tourné dans quelques films mais aussi écrit un scénario. Il a monté les marches en 2010 pour la 63e édition du festival et il est revenu à Cannes pour la 66e édition. Cette fois, pas de tapis rouge, mais une ambition : “J'ai écrit un long métrage que j'essaye de monter donc je passe par la petite porte à rencontrer des acteurs, des producteurs, des agents, des réalisateurs et, petit à petit, essayer de monter mon projet" raconte-t-il à l’époque à Public.


Mais une chute et un genou brisé plus tard, les projets cinématographiques s’éloignent et, sur son lit d’hôpital, Taïg imagine d’autres projets : “et si on mettait nos numéros de portable dans le cloud, est-ce que l’on ne pourrait pas avoir plusieurs numéros et appeler pour moins cher ?” L’application Onoff, pour smartphones, était née.







38 views0 comments