Search
  • L'équipe onoff

Confinement et communications : attention à l’indigestion

502 activations, 236 notifications, 106 sms, 230 messages whats app ... ces chiffres vous donnent-ils le tournis ? Ils illustrent en tout cas le nombre d’interactions que nous avons quotidiennement sur les réseaux via nos smartphones et par conséquent, notre capacité de concentration réduit fortement. Selon certains spécialistes comme Bruno Patino qui en a fait un ouvrage, celle-ci se rapprocherait dangereusement de celle d’un poisson rouge !


Dans un de nos précédents post, nous vous avons invités à “ Déconnecter “ à l’occasion de la période de confinement - un voeu qui peut paraître pieu pour beaucoup d’entre nous - aujourd’hui nous nous penchons donc sur une bonne façon d’organiser votre connectivité pour trouver le bon équilibre en période de confinement.



Addicts à nos téléphones portables ?


Ces dernières années de nombreux spécialistes ont mis en garde le grand public vis à vis de l'exposition croissante aux écrans qui entraînerait certains risques pour les utilisateurs, notamment d’addictions. On parle beaucoup de "nomophobie" (peur d'être séparé de son téléphone) de “ fomo “ (fear of missing out), ou encore d’ “ athazagoraphobie ” (peur de susciter l'indifférence sur les réseaux). Les chiffres du temps passé devant les écrans sont en effet préoccupants : 12h04 par jour aux États-Unis soit deux fois plus de temps passé sur les smartphones en 2016 qu'en 2012. Dans son ouvrage, Bruno Patino évoque même une “ incapacité à se concentrer plus de 9 secondes “ observée chez les Millenials.


Toutefois, rien ne sert de se culpabiliser, car ces addictions sont d’une part liées à nos fonctionnements “ humains “ et d’autre part à une “ économie de l'attention “ qui est devenue experte dans l’art de capter du “ temps de cerveau disponible “ (pour reprendre l’expression désormais célèbre formulée en 2004 par Patrick Le Lay, alors président-directeur général du groupe TF1).


En premier lieu et à l’image d’un plaisir sucré occasionnel (bonbon, pâtisserie ou autres que nous essayons d’apprécier avec modération), nos smartphones et les applications que nous y installons stimulent les circuits de la récompense. Regarder ses SMS, une photo envoyée par ses proches, obtenir des likes sont autant de plaisirs immédiats et à portée de mains. Pas étonnant alors que notre cerveau qui influence toutes nos décisions dans un souci de quête du plaisir et d'évitement de la douleur favorise l’utilisation de nos téléphones plutôt que d’autres tâches moins gratifiantes et qui nécessitent une forte activité cérébrale : se concentrer sur une lecture, une leçon, une dossier important à rendre etc. D’autant que selon B Patino, " dans l'immensité du contenu disponible on finit toujours par trouver ce que l'on cherche "


Quelques conseils pour trouver le bon équilibre


Avec le confinement et la distanciation sociale, vous ressentez le besoin d’être hyper connecté au monde extérieur et êtes proche de l’indigestion comme après les fêtes de fin d’année ? Vous voulez adopter les bons réflexes pour trouver un meilleur équilibre ? Voici quelques conseils simples recueillis auprès des équipes d’Onoff et/ou trouvés sur le net :

  • Lâchez les écrans pendant les repas et mettez en place une « boîte à smartphone »

  • Ne consultez pas votre tablette ou votre smartphone avant de vous coucher

  • Paramétrez votre téléphone, ordinateur ou tablette afin de restreindre les applications disponibles et les notifications.

  • Lancez vous des challenges et essayez d'oublier vos écrans durant toute une journée ou durant tout un week-end pour les plus téméraires d'entre vous.

  • Ne déposez pas votre smartphone sur la table quand vous vous asseyez quelque part, lors des repas ou ailleurs. Cela vous aidera à ne plus céder à la tentation.

  • Prenez le temps ! Ne répondez pas toujours immédiatement.

  • Utilisez un numéro Onoff (elle est facile celle la ! )


Vous voulez aller plus loin ?


Ayez une activité physique régulière. Marchez et dépensez vous entre vos moments de connexion. Et si vous ne disposez pas d’extérieur pour vous dégourdir les jambes, essayez de trouver des exercices simples à pratiquer pour vous tenir en forme.


Trouvez de bonnes habitudes alimentaires. Finies les excuses du manque de temps, désormais, portez davantage votre attention sur ce que vous mangez et évitez de vous nourrir face à un écran. Faites attention à votre sommeil - respectez un temps satisfaisant (nous n’avons pas tous les mêmes besoins) - soyez attentifs aux signaux de fatigue envoyés par votre corps - n’utilisez pas votre smartphone dans votre chambre, utilisez un vrai réveil !


Vous l’avez compris, une de nos missions chez onoff est de s’appuyer sur les technologies pour façonner une meilleure façon de communiquer, plus respectueuse des frontières vie privée et vie professionnelles. On a tous besoin de moment off ; )



547 views

©2019 by Le Blog de l'application Onoff. La startup qui révolutionne le monde des télécoms.