• L'équipe onoff

“Je voulais séparer ma vie pro de ma vie perso”, Loïc Benhayoun, cofondateur de Card.pm

Updated: Dec 7, 2020

Ancien parisien installé à Mérignac près de Bordeaux, Loïc Benhayoun, 42 ans, est le cofondateur de card.pm, les cartes de visite digitales. Pour mieux gérer sa vie pro et perso, il a souscrit à Onoff Business. Alors que le confinement booste son business, il nous explique les avantages d’un second numéro et de la digitalisation en général.



Pourquoi utilisez-vous Onoff Business ?


Je voulais séparer ma vie professionnelle de ma vie personnelle. Avant, j’utilisais mon téléphone et mon numéro personnels dans le cadre de l’entreprise que j’ai fondée, Card.pm. Ce qui engendre plusieurs inconvénients : ne pas avoir de boîte vocale dédiée à mon entreprise, avec par exemple un renvoi sur l’adresse du support ; être appelé le week-end sans savoir s’il s’agit d’un appel pro ou perso ; ou encore donner le numéro de mon entreprise et mon activité à des personnes qui n’ont pas à les connaître, comme par exemple les particuliers qui achètent mes articles sur Leboncoin.

J’ai donc souscrit à Onoff Business afin d’obtenir un numéro pro non seulement pour moi, mais aussi pour mon associé et notre alternante. Quand cette dernière aura fini son année, je pourrai attribuer sa ligne à une nouvelle personne. Onoff Business est une bonne solution pour ne pas avoir à gérer une deuxième carte SIM et/ou un second téléphone.

Onoff Business est un service très simple à mettre en place et la seule question que je me suis posée a tout de suite trouvé une réponse sur le chat en ligne.


Quelle entreprise avez-vous fondée ?


Je suis le cofondateur et le Président de Datamix.io, avec mon associé Cédric Languin, Directeur Général et directeur technique. Nous avons créé notre société en janvier 2015 et lancé notre première offre en 2016 : Card.pm, des cartes de visite digitales. L’idée première de notre association était le développement sur mesure de webapps dédiées pour les entreprises. Lors d’un salon auquel nous participions, je me retrouve sans carte de visite. Je demande alors à mon associé de me faire une carte de visite sous forme de petite page web, que j’envoyais par SMS. Les visiteurs de notre stand se sont enthousiasmés pour cette carte virtuelle si bien que sur 3 jours, j’ai passé 2 jours à parler de ce “nouveau produit”. C’est comme ça que Card.pm est née. Depuis nous avons professionnalisé le service et prospecté dans de nombreux salons. Nous n’étions pas les premiers à proposer une carte digitale, mais sans doute les premiers à le proposer en full web, et pas dans une application mobile.


Qui sont les clients de Card.pm ?


Nous nous sommes beaucoup développés sur le marché de l’immobilier, où la plupart des grands acteurs font appel à nos services : Orpi, Century 21, ERA immobilier... Nous avons également beaucoup de réseaux de mandataires indépendants comme IAD France. Et sinon, nous nous adressons vraiment à une grande variété de clients, allant de l’artisan indépendant à des grands groupes qui utilisent près de 3000 cartes de visite digitales.

Avec la distanciation sociale imposée par le covid, on ne veut plus avoir à donner du papier. Le digital est LA solution. Nous vivons nos plus belles heures à un moment où tant d’autres entrepreneurs sont en difficulté.


Comment fonctionne Card.pm ?


C’est une mini-page web avec tous les éléments standards que l’on retrouve sur les cartes de visite mais en version interactive : on peut ouvrir l’email, composer le numéro de téléphone, géolocaliser l’entreprise, ouvrir une vidéo corporate, lancer les réseaux sociaux, renvoyer vers le site web ou ceux de partenaires. On peut facilement personnaliser une carte digitale avec des bannières pub, des avis clients ou même en y greffant tout type d’applications web telles qu’un système de paiement (par ex. Paypal) ou des prises de rdv en ligne.

Lorsque l’on clique sur le bouton de partage de la carte, on peut l’envoyer via sms, email, whatsapp mais encore Airdrop sur iPhone. Votre interlocuteur peut également scanner un QR code pour l’ouvrir sur son téléphone sans avoir besoin d’une application mobile tierce.

Nous avons également développé une interface de gestion qui permet aux entreprises de modifier en temps réel les informations, la charte graphique ou de changer un salarié qui a quitté l’entreprise, par son remplaçant.

Le tarif de Card.pm est dégressif selon le volume de cartes de visite commandées. Le prix unitaire est de 30€ HT à l’année, avec une signature mail incluse.


À votre avis, les entreprises françaises sont-elles réfractaires à la transformation numérique ?


De moins en moins. Le covid a conduit beaucoup d’entreprises à basculer vers plus de digital. Et l’État les y encourage. Il va notamment y avoir de nouvelles aides à la digitalisation. De notre côté, après des débuts compliqués, parce que notre produit était très innovant et que nous nous confrontions à une véritable institution (les cartes de visite papier !), nous rencontrons désormais un accueil très positif. Les sociétés sont de plus en plus ouvertes à ce genre de solutions et elles nous sollicitent d’elles-mêmes, notamment grâce au bouche-à-oreille.

Généralement, face à une innovation numérique, les Français ont tendance à se méfier : par méconnaissance et frilosité. Ils ne veulent pas essuyer les plâtres. Mais maintenant que nous avons plein d’avis clients et de belles références, ce n’est plus un frein.

Le Français a besoin d’être plus rassuré qu’un autre client, et en ces périodes incertaines, l'investissement doit être plus réfléchi. Nous avons un avantage : c’est que tous nos interlocuteurs nous disent que la gestion des cartes de visite papier est un travail laborieux, chiant, souvent long, avec beaucoup de gâchis et des erreurs. Or la carte digitale répond à toutes ces problématiques.


Comment faciliter l’adoption d’outils numériques ?


Il faut mieux équiper ses collaborateurs, notamment avec de bons smartphones et un abonnement 4G. Et il faut oser essayer. Mais chez Card.pm, nous ne rencontrons pas beaucoup ce problème. Car tout le monde s’est retrouvé un jour avec une carte de visite erronée, ou bien cornée au point que l’on a honte de la donner, ou encore à avoir oublié ses cartes de visite. Nous apportons une solution à toutes ces situations, avec une URL simple à retenir qui contient toutes les informations que l’on souhaite transmettre à un prospect ou client.


Quels sont vos futurs développements ?


Nous voulons adresser encore plus l’international avec un développement en Europe, puis rapidement vers les autres continents. La carte de visite digitale devient même une alternative intéressante aux petits sites web car moins coûteuse et très simple à utiliser. Nous allons lancer de nouveaux services digitaux sur 2021 pour créer une suite d’outils web. Nous étoffons actuellement notre interface de gestion pour monter en puissance et donner la main à l’utilisateur sur un plus grand nombre de paramètres. Nous finalisons aussi une API (une API permet de rendre disponibles les données ou les fonctionnalités d’une application existante afin que d’autres applications les utilisent) pour nous interfacer avec nos clients et partenaires comme La Poste Business Solution.


208 views0 comments