Search
  • L'équipe onoff

Second numéro et autres astuces pour lutter contre le démarchage abusif

Démarchage abusif, le fléau


Quoi de plus agaçant que cet énième appel pour vous proposer un nouveau forfait mobile ou une meilleure assurance ! Et quelle déception quand le SMS reçu n’est pas celui que l’on attendait mais l’annonce d’une réduction de 10% sur des chaussures... Sans parler de cette publicité pour un canapé - que l’on vient d’acheter - qui nous poursuit partout.


Avec le développement du marketing numérique et des centres d’appels, le démarchage nous pourchasse : par téléphone, par SMS, par courriel ou par courrier. Particulièrement abusif par téléphone, cette méthode de vente a conduit l’UFC-Que Choisir et de nombreuses associations de consommateurs à se battre pour faire appliquer des lois plus strictes. Ils ont lancé une pétition qui a recueilli 450 000 signatures. Il faut dire que les secteurs qui recourent le plus à cette technique de prospection commerciale (rénovation énergétique, assurances, télécommunications, fourniture énergie), très intrusive, sont aussi ceux qui concentrent le plus de litiges de consommation.


Mais malgré leur ténacité, le dossier évolue peu. Une loi a enfin été adoptée cet été et apporte des améliorations :


- Interdiction du démarchage dans le domaine de la rénovation énergétique.


- Renforcement des sanctions dont les montants ont été décuplés pour les rendre plus dissuasives, en cas d’abus.


- Renforcement de Bloctel, le système proposé par l’état pour éviter les appels intrusifs.


- Lutte contre les appels frauduleux via des obligations renforcées pour les opérateurs téléphoniques.


- Mise en place de tranches horaires via un décret à venir.


Du mieux donc, mais pas encore à la hauteur de la nuisance. Maintenant que n’importe quel site ou service vous demandent de créer un compte et de laisser un numéro de portable, il faut bien trouver soi-même des astuces et des outils pour se protéger de tous ces messages publicitaires et ses incitations parfois frauduleuses. Voici quelques conseils et astuces qui peuvent aider : second numéro, liste rouge et autres...


Second numéro, Bloctel : conseils et astuces pour se protéger du démarchage


Utiliser la solution mise en place par l’état


Notez votre numéro de fixe ou de portable sur la liste Bloctel, un service proposé par l’État. Les professionnels doivent s'assurer avant de vous appeler que votre numéro n’y figure pas. Cette liste d’opposition au démarchage téléphonique vient conforter votre démarche si vous aviez besoin de porter plainte.


Se créer une adresse mail par usage


Vous avez raté un super weekend avec vos copains, car leur invitation s’est noyée aux milieux des newsletters en tout genre ? La solution : avoir une seconde adresse mail. Réservée aux sites e-commerce et autres outils en ligne qui vont vous envoyer leurs mails publicitaires, elle permet de se concentrer sur l’essentiel en disposant d’une adresse mail principale.


Utiliser un second numéro


Comme pour les emails, il est désormais possible d’avoir un second numéro de portable. Avec l’application Onoff, pour moins de 4 euros, vous ajoutez un second numéro sur votre smartphone. Grâce à l’option “mise en off”, on n’est plus dérangé et on ne perd pas les appels pour autant puisqu’ils restent notifiés dans l’app.


Ne rien signer


Pour le démarchage à domicile, la règle d’or est surtout de ne rien signer. On peut se laisser le temps de la réflexion en conservant les prospectus. Désormais dans la loi, le vendeur se doit d’accompagner tout contrat d’un formulaire de rétraction. S’il n’y en a pas, alors le délai de rétractation se prolonge de 12 mois.


Un téléphone anti-démarchage


Panasonic a mis sur le marché un téléphone fixe anti-démarchage. Ce dernier détecte les robots qui appellent de manière automatique depuis les call-centers. Comment ? Très simplement. Avant de passer l’appel, le téléphone demande à l’appelant d’appuyer sur la touche 1 : facile à faire pour les humains, impossible pour un robot.


Savoir dire non


Il ne faut pas hésiter à être ferme avec son interlocuteur, et refuser une offre qui ne nous intéresse pas. Sinon, ça peut durer des heures, au risque de céder par lassitude.


Faire appel à des professionnels reconnus


Certains services très demandés sont une aubaine pour le démarchage et parfois pour les arnaques. Pour des travaux ou la réparation d’une panne, autant demander conseil à son réseau pour recommander quelqu’un de compétent et reconnu. On peut aussi faire appel à son assurance ou bien s’appuyer sur les nouvelles startups qui se sont développées sur ce créneau du dépannage éthique : QuiOuvre (serrurier), MesDépanneurs ou Izi.


Un petit SMS...


Mieux qu’un long discours, il est possible de lutter contre les SMS de démarchage simplement en répondant “Stop”. Vous retirez ainsi votre numéro des fichiers de l’entreprise. En tout cas, si l’expéditeur utilise un numéro à 5 chiffres commençant par 3, 4, 5, 6, 7 ou 8. Si ce n’est pas le cas et que le SMS est envoyé par exemple depuis un numéro surtaxé en 08, copiez le texto reçu et adressez-le au 33700 (gratuit ou inclus dans votre forfait).

… et un petit autocollant


Pour lutter contre les prospectus qui débordent de votre boîte aux lettres, l'autocollant "Stop pub" peut être téléchargé sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.


Naviguer en privé


Tous nos mouvements sont suivis à la trace sur le net. Une bonne manière d’éviter le pistage consiste à ouvrir des fenêtres de navigation privée : elles ne conservent pas les pages visitées, les cookies, les recherches ou les fichiers temporaires. Cependant, votre navigation ne sera pas complètement anonyme : votre fournisseur d’accès à Internet ou votre employeur pourront toujours connaître les pages que vous visitez.

Pour naviguer de façon vraiment anonyme, il faut utiliser un serveur proxy. Ce dernier agit comme un intermédiaire entre le navigateur et internet, et cache ainsi l’identité de l'utilisateur. Il en existe des dizaines que l’on peut télécharger sur son ordinateur.


Vider ou bloquer les cookies


Comme sa chambre, il faut nettoyer son navigateur web. Dans les préférences ou les paramètres, vous pouvez vider les cookies, ces petits traceurs laissés par les sites que vous avez visités, pour mieux cibler leurs publicités. Effacez également votre historique. Il est possible aussi de configurer son navigateur pour bloquer les cookies par défaut.


La protection de la vie privée fait partie des valeurs que nous défendons chez Onoff. Notre nom reflète bien notre volonté de pouvoir être “off” quand on le souhaite. Car pour vivre heureux, vivons cachés - au moins de temps en temps.


48 views1 comment

©2019 by Le Blog de l'application Onoff. La startup qui révolutionne le monde des télécoms.