Search
  • L'équipe onoff

Smartphone en vacances : les astuces pour déconnecter


Enfin, les vacances ! On en a bien besoin après deux années difficiles de pandémie. On a tous envie de décompresser et de déconnecter, notamment de nos smartphones. En effet, le numérique a envahi nos foyers ! Avec le télétravail, l’ordinateur s’est imposé dans notre décoration intérieure. La nécessité de respecter des mesures de distanciation sociale a encouragé le recours aux écrans. Et nous avons dû privilégier les appels vidéos pour voir nos proches. Alors, maintenant, comment se passer de notre smartphone en vacances ?



Les vacances, c’est important !


Déconnecter a du bon et il ne faut pas négliger le bénéfice que l’on peut en retirer. En effet, faire une coupure est un moyen d’apprendre à se concentrer sur d’autres activités, une occasion de récupérer et de se ressourcer. Cette pause est une barrière de prévention contre les maladies mentales, explique le psychologue du travail Jean-Christophe Villette dans Ouest France. Notamment, elle permet de se protéger du burn-out ou de toute autre pathologie liée au surmenage.

Pas facile de déconnecter

Mais échapper au travail n’a rien d’évident, même en vacances. Avec nos ordinateurs portables et nos smartphones, le boulot peut nous suivre partout. Surtout maintenant que nous avons tous appris à travailler à distance. D’ailleurs la question de cette continuité numérique s’est posée même avant le Covid.


Dès 2016, le droit à la déconnexion a fait son entrée dans la Loi Travail. Et pour cause ! Selon une étude Ifop-Securex de 2017, 59 % des cadres indiquent travailler pendant leurs jours de repos. 78 % consultent aussi leurs e-mails et messagerie téléphonique professionnelle quand ils sont en week-end et en vacances.


Or notre hyperconnexion a des effets négatifs et anxiogènes sur notre santé. Elle peut finir par engendrer un manque de sommeil, une tendance à s’isoler, ou une incapacité à travailler efficacement, d’après Thierry Le Fur, expert en comportements numériques et addictifs.


Quand on sait que les Français passent 4 heures par jour sur leur smartphone et PC, et que ces 4 heures représentent la moyenne du temps libre de notre journée, on comprend qu’il est important de déconnecter pendant les vacances.



Quels bienfaits attendre de la déconnexion ?


Si les vacances sont tellement importantes, c’est qu’elles permettent de se ressourcer à 3 niveaux. Premièrement, se déconnecter permet d’améliorer son sommeil et de réduire sa fatigue. Résultat : on revient plus reposé, prêt à attaquer les tâches qui nous attendent. Deuxième avantage : l’opportunité de renouer avec ses proches et son entourage. Dîner ensemble, pratiquer des activités, assister à un concert : autant de moments de partage essentiels à notre bien-être. Troisième bénéfice : prendre le temps de s’adonner à ses passions, à de nouvelles lectures ou simplement à laisser son esprit se reposer pour faire émerger de nouvelles idées et trouver de nouveaux sujets d’inspiration.


Ces bénéfices se traduisent par une amélioration de notre concentration et de notre efficacité. Thierry Le Fur explique que, lors des moments d’inactivité, notre cerveau travaille sur la mémoire et la prise de décision. On est donc plus performant quand on est reposé. Mais alors, comment s’y prendre pour bien déconnecter ?


Comment décrocher du boulot ?

Bien préparer son départ

Pas facile de couper avec ce travail qui nous occupe la plupart du temps. La meilleure solution consiste à anticiper son départ pour avoir l’esprit tranquille quand on sera sur notre lieu de villégiature. Onoff vous avait déjà partagé les bonnes pratiques à respecter pour déconnecter pendant les vacances :

  • Prévenir ses collègues et ses clients de ses dates d’absence, histoire qu’ils ne cherchent pas à vous joindre malgré tout et ne s'étonnent pas de votre silence.

  • Déléguer clairement les tâches en cours à ses collègues, pour qu’un suivi soit assuré et garder l’esprit tranquille.

  • Alléger son départ en ne prévoyant pas trop de choses à faire ou trop de réunions la veille de partir en congé. L’objectif est plutôt d’avoir le temps de préparer son absence et de faire une transition vers des vacances déconnectées.

  • Ne pas oublier son message d’absence pour que les leads entrants ou les demandes urgentes et non-prévues puissent s’adresser à quelqu’un d’autre.

Utiliser Onoff pour déconnecter

Pour bien séparer sa vie professionnelle de sa vie personnelle, il est utile d’avoir des outils qui distinguent les deux. Ainsi l’application Onoff, avec ses numéros mobiles secondaires, facilite la distinction entre contacts pro et perso. Vous pouvez mettre en “off” votre numéro professionnel et n’écouter votre répondeur que lorsque vous êtes disponible pour répondre. Plus besoin de craindre un appel client sur son smartphone perso : seuls vos proches font sonner votre téléphone.

Enlever les notifications

Quand on est addict à son smartphone, difficile de résister au message qui “pop” sur l’écran ou à la pastille rouge apparue au coin d’une app. Normal : ces éléments ont été conçus en s’appuyant sur la psychologie comportementale. Ils nous donnent un petit shoot d’endorphine et de sérotonine très agréable. Voilà pourquoi il est si dur d’y résister. Alors pour vraiment déconnecter, l’option la plus efficace consiste à les couper…

Débrancher la boite mail

Maintenant que nous avons tous appris à travailler depuis n’importe où, notre boite mail nous suit à la trace. Comment faire pour déconnecter ? L’option radicale consiste à la débrancher tout simplement : on peut la désinstaller temporairement de son smartphone et ne consulter que ses mails perso. La seconde solution, plus conciliante, préfère une consultation en conscience à des moments bien définis dans la semaine.

S’investir dans des activités pour bien décrocher

Il n’est pas simple d'atteindre son objectif de déconnexion. Alors, pour y parvenir, on peut s’investir dans des activités qui vont nous changer les idées ou nous reposer. Comme, par exemple, de se programmer des loisirs sportifs qui vont nous vider la tête. Ou profiter de notre temps libre pour voir les amis et les proches que l’on n’a pas pu voir autrement. Ou bien encore, se prévoir des massages, des séances de méditation ou de yoga, pour retrouver sa sérénité. Enfin, les sorties culturelles participent également au repos de notre esprit en le ressourçant. Sans blinder son agenda (on en parle juste après), on profite des vacances pour se divertir !

Apprendre à s’ennuyer

Pourquoi ne faut-il pas surcharger son planning de congé ? Pour laisser la place à l’ennui ! Hé oui, s’ennuyer est une expérience intéressante, qui permet de laisser naître des envies et de développer une forme de créativité. Rien qu’en changeant le rythme auquel on consulte son smartphone, on peut plus facilement se confronter à ses désirs profonds.



Comment décrocher de son smartphone


Bannir le téléphone de la table

Les repas sont des moments de convivialité souvent malmenés parce que l’on pique le nez dans son téléphone. Alors, le psychiatre Laurent Karila propose “la boîte à smartphones”, qui fonctionne sur le modèle de la boîte à doudous : tous les smartphones y sont stockés le temps de manger…voire jusqu’au lendemain pour un dodo serein.

Pour vivre heureux, vivons cachés

L’avènement du smartphone nous conduit à tout partager. Mais la sociologue Catherine Lejealle nous conseille de profiter des vacances pour nous cacher, à l’image de ses stars qui se réfugient sur des îles désertes. Et de poster les beaux moments vécus, plus tard, ou bien uniquement avec ses proches via des applications privées. Comme Albums, qui permet de créer des albums de photos et vidéos collaboratifs et limités aux personnes que vous aurez invitées.

Comment faire décrocher les enfants ?

Donner l’exemple

Comme Vanessa Lalo, psychologue des médias numériques, le souligne à Psychologie.com « Les vacances, c’est le bon moment pour donner l’exemple aux enfants. Sinon, ils agiront par mimétisme ». Il est donc conseillé de commencer par soi et de lâcher son tel, avant de faire la leçon aux enfants.

Utiliser le jeu

Le premier qui ouvre ou décroche son téléphone a un gage ! Voilà une motivation plus ludique pour éviter d’avoir recours aux écrans. Ou bien, cacher les smartphones et si les enfants les retrouvent, ils ont droit à une glace. L’occasion d’une promenade et d’un moment partagé.

Consulter en conscience

Une bonne option consiste à définir les temps où il est possible d’utiliser son smartphone pour donner des nouvelles à ses copains. Ou bien de prévoir des moments communs où l’on consulte les photos. Objectif : profiter des personnes avec qui l’on est réellement.

Déconnecter, ok, mais sans pression


La perspective de vous séparer de votre téléphone vous effraie. Pas la peine de se rajouter des injonctions. La psychologue Vanessa Lalo suggère de s’accorder des moments de consultation. En gardant en tête l’objectif des vacances : déconnecter et ne pas parasiter les moments de loisirs, de détente, de repos ou de retrouvailles avec ses proches. Alors, on met son téléphone en “Off” et on passe le mode vacances en “On” !



79 views0 comments